Share Button

elelctions copieLes dimanches 6 et 13 décembre 2015 auront lieu les élections régionales. A partir du 1er janvier 2016, en application de la loi 2015-29 du 16 janvier 2015, la France sera organisée en 13 régions métropolitaines créées à partir des 22 anciennes dont certaines ont fusionné, sans modification des départements qui les composent. Pour notre région, pas de changement.

Les électeurs seront appelés à voter pour élire leurs conseillers régionaux les deux premiers dimanche de décembre. La durée du mandat de ces élus est de 6 ans. Il s’agit d’un mode de scrutin proportionnel à deux tours. La loi du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales a modifié le calendrier électoral,  ne change pas le mode de scrutin, mais redéfinit le nombre des élus de chaque département au sein des conseils régionaux.

Seront ainsi élus 93 conseillers en Pays de la Loire

Pour voter aux élections régionales, il faut être de nationalité française, âgé de 18 ans révolus, jouir de ses droits civils et politiques et être inscrit sur la liste électorale. Les demandes d’inscription pour pouvoir voter aux élections régionales de décembre 2015 ont exceptionnellement été reçues jusqu’au 30 septembre 2015.

Au premier tour :

La liste qui recueille la majorité absolue des suffrages exprimés reçoit un quart des sièges à pourvoir, arrondi à l’entier supérieur (art. L338).

Les autres sièges sont répartis selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés.

carteElectoraleSlideAu second tour :

Si aucune liste n’obtient la majorité absolue, il est procédé à un second tour.

Seules sont autorisées à se présenter les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages exprimés au premier tour. Par ailleurs, entre les deux tours, les listes peuvent être modifiées, notamment pour fusionner avec des listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages exprimés.

La répartition des sièges se fait selon les mêmes règles que pour le premier tour, à ceci près que la majorité absolue n’est plus requise.

La loi du 6 juin 2000 implique que les listes de candidats soient constituées selon un principe de parité stricte.