Share Button

Mardi 3 janvier, près de 500 personnes ont assisté à la cérémonie des vœux 2017.
Retrouvez le discours de Jean-Michel MARCHAND, Maire de la Ville de Saumur.

« Je remercie Jackie GOULET, 1er adjoint, de sa présentation et de ses vœux. Il a évoqué des dossiers spécifiques dont il a la charge et des sujets tout aussi importants qui mobilisent élus et services municipaux pour faire des propositions, et ainsi préparer l’avenir.

A mon tour et au nom des élu(e)s de la Ville de Saumur, des agents municipaux et avec mon épouse Anne-Marie, de vous présenter mes vœux les meilleurs et les plus sincères pour chacune et chacun d’entre vous et pour tous ceux qui vous sont chers.

Des vœux de bonheur et de joies partagées, des vœux de réussite et de satisfaction dans vos actions et vos engagements, des vœux d’épanouissement et de rayonnement dans votre quotidien, professionnel, associatif et bien sûr personnel.
Que cette année 2017 vous soit douce et agréable et vous garde en bonne santé. Qu’elle permette à ceux qui souffrent de retrouver apaisement et réconfort et leur redonne espoir.


Ce début d’année 2017 ne peut nous faire oublier ce qu’a été 2016 et son cortège de drames et d’horreur, avec ces terribles attentats qui ont encore endeuillé la France.
Notre pays est toujours en état d’urgence car nous n’en avons pas fini avec le terrorisme sur notre sol et ailleurs dans le monde.
Nous pensons aux victimes de Nice, Magnanville, Saint Etienne du Rouvray, sans oublier Berlin, Istanbul et beaucoup d’autres lieux encore de par le monde.
Nous assurons les blessés de notre solidarité et redisons aux familles notre compassion.

 

Ici à Saumur comme ailleurs, nous avons pris les mesures nécessaires dans le cadre du plan Vigipirate renforcé pour assurer la sécurité des enfants dans les écoles et de nos concitoyens dans les lieux publics ou lors de manifestations festives en sécurisant les accès, le marché de Noël est la dernière en date !
Je veux saluer l’engagement et la présence partout où cela était nécessaire des forces de sécurité : policiers, gendarmes, pompiers, secouristes ainsi que les militaires de l’opération « Sentinelle » dont Saumur a bénéficié cet été.
Drames et horreur au Moyen-Orient et en Afrique avec des guerres dont l’ONU a eu bien du mal à faire voter le moindre cessez-le-feu et dont les populations civiles ont été les premières victimes. Saluons l’engagement de nos forces armées sur ces différents théâtres d’opération dans un contexte géopolitique bien complexe et très préoccupant.


Horreur encore dans le dramatique exode des migrants vers l’Europe : 3800 sont  morts en Méditerranée sur la seule année 2016. Une Europe qui devra bien adopter des mesures migratoires partagées par les pays membres.
Je m’étais engagé, au nom de la Ville de Saumur, à accueillir une centaine de ces réfugiés. Ils sont là, hébergés en appartement, des familles avec enfants, des hommes seuls, loin de leur pays, de leurs racines. Ils attendent leur carte de séjour et apprennent le français. Ils veulent être utiles à la France qui les accueille et ils nous ont exprimé leur reconnaissance.
Clin d’œil de la vie sans doute, le 1er bébé de l’année est une petite fille Rajana née d’un couple de migrants albanais.
Je remercie les services de l’Etat, les associations et toutes les personnes qui se sont mobilisées pour les prendre en charge.


Tous ces drames, toutes ces horreurs, conséquences monstrueuses d’une idéologie née de l’intolérance et de la haine de l’autre, une idéologie fascisante dont la religion n’est que le prétexte, mais dont le but est de nous effrayer pour nous diviser.
Même si l’inquiétude est légitime face à cette menace terroriste qui ne faiblit pas, nous avons montré que nous étions solidaires et unis. Nous n’avons pas cédé aux amalgames et aux stigmatisations.
Aussi continuons, ensemble, à vivre selon nos habitudes et nos coutumes.
Soyons fiers de vivre et faire vivre notre république laïque. N’oublions jamais notre devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité ».
Nous avons dans notre histoire, nos principes et nos idéaux de quoi redonner sens à notre monde. Dans la lutte contre la barbarie, la démocratie finit toujours par l’emporter.

 

Par ailleurs, cette année 2017, qui débute, verra la mise en œuvre des mesures liées au « brexit » voté par la Grande Bretagne et l’arrivée au pouvoir d’un nouveau Président des Etats-Unis.
La France comme l’Europe devront faire preuve de fermeté pour que des avancées laborieusement acquises ne soient pas remises en cause comme l’accord de Paris sur le climat, et être vigilants à la montée des mouvements populistes et xénophobes.

 

L’année 2017 sera aussi, pour la France, une année d’élections : présidentielle, législatives et sénatoriales. Des échéances majeures pour orienter l’avenir de notre pays. Un premier constat encourageant : 1763,  c’est le nombre d’inscriptions nouvelles sur les listes électorales avant le 31 décembre dernier.
Je suis sûr que toutes et tous, nous ferons de notre droit de vote un devoir pour faire vivre notre démocratie.

 

Depuis le 1er janvier, le Réforme Territoriale est effective avec notre nouvelle communauté d’agglomération « Saumur, Val de Loire » regroupant 49 communes et plus de 100 000 habitants. Quatrième Etablissement Public de Coopération Intercommunale du département, nous avons là un outil et des moyens pour notre territoire saumurois et ses habitants en terme d’aménagement, de développement et de services.
Là aussi le vote du 12 janvier prochain pour élire le bureau déterminera l’avenir.

 

D’ores et déjà avec la reprise économique qui se confirme, l’année 2017 s’annonce sous des auspices plus encourageants, et nous pouvons espérer voir se concrétiser des projets importants et s’ouvrir des chantiers conséquents sur le territoire de la Ville de Saumur. Tout cela porté par les collectivités locales, communes, communauté d’agglomération, département et région, avec les soutiens financiers de l’Etat et de l’Europe.
Ce sont les Collectivités qui assurent plus de 70 % des investissements publics civils   dans notre pays. Le département avec la poursuite des travaux de doublement de la rocade, la région avec le pôle de formations mutualisées sur le quartier de la Croix Verte.
D’autres organismes publics vont également être donneurs d’ordre.
Saumur Habitat rénove des logements, en construit de nouveaux à Saumur et ailleurs, et s’inscrit fortement dans le Nouveau Programme de Rénovation Urbaine, que nous appelons PRU2 et dont nous attendons l’arbitrage de Monsieur le Préfet de Région pour des projets à hauteur de 72 M€.
Mais aussi l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation qui prévoit de programmer des travaux sur le site de Terrefort.

Un mot sur l’IFCE et la présidence de son Conseil d’Administration dont j’ai maintenant la responsabilité.
Je souhaite porter les messages suivants :
– à propos de l’ Ecole Nationale d’Equitation et du Cadre Noir de Saumur, se donner les moyens pour continuer à en faire un outil d’excellence et de prestige au service de la formation à l’équitation de tradition française et du sport équestre de haut niveau,
– à l’attention des personnels de l’IFCE en les assurant de ma vigilance quant à leur devenir lors des cessions des bâtiments des haras, reprendre des relations constructives et utiles à tous, avec la Fédération Française d’Equitation et les responsables des différentes filières équines et assurer, par ma présence et mon engagement, la place et le rôle que souhaitent tenir les collectivités territoriales dans le devenir de cet établissement public.

J’en viens à la Ville de Saumur.

Force est de constater à nouveau une diminution de la population actée au 1er janvier 2014 et comparée à celle du 1er janvier 2009. Si avec le Schéma de Cohérence Territoriale et le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal en cours, nous avons tous, élus communautaires, affirmé le nécessaire renforcement du pôle de centralité qu’est la Ville de Saumur, les chiffres de l’INSEE viennent confirmer cette nécessité qui devra se traduire par des opérations d’aménagement et de revitalisation de la ville pour lui permettre de retrouver des habitants.

 Avant d’aborder le budget 2017, permettez-moi d’avoir une pensée pour notre collègue, pour mon ami Claude GOUZY au moment où j’évoque ce budget qu’il avait préparé, son dernier budget.

 Avec un peu plus de 35 M€, le budget de fonctionnement reste stable, seulement 0,17% d’augmentation, avec une capacité d’autofinancement qui progresse de plus de 500 000 € et des frais financiers qui continuent à diminuer de près de 20 %.
L’objectif de réduire notre dette de 0,5 M€ par an sur la durée du mandat est déjà atteint. Nous maintenons la dette à son niveau de 2016, soit 34,4 M€ ce qui amène notre capacité de désendettement à 5 années, avec un endettement, par habitant, qui se rapproche de la moyenne de la strate.
Cela nous permet de dégager un budget d’investissement de 12,9M€ dont 9,27 M€ d’opérations d’équipements, montant identique à celui de l’année passée.
Tout cela n’a été possible que grâce aux mesures prises les années précédentes et à l’implication forte de tous les services. Je veux saluer et remercier les agents municipaux. Qu’ils soient convaincus que nous, les élus, restons à leur écoute et attentifs à leurs suggestions.
D’ores et déjà, nous engageons une politique d’investissement en matériel et continuons à moderniser nos services.

La mise en place du Guichet Unique ainsi que du Portail Citoyen. Ce sont plus de 1000 comptes qui sont déjà créés, facilitant ainsi les démarches des familles.
En 2017, nous procéderons à l’élargissement de ces procédures dématérialisées.

 Pour optimiser nos moyens respectifs, nous devrons bien avec la Communauté d’Agglomération, comme pour les autres pôles déconcentrés, parler de mutualisation de certains de nos services.

 Nous avons là encore, une marge de manœuvre pour être économes des deniers publics, tout en maintenant des services de qualité pour répondre aux besoins de nos concitoyens dans une période où les dotations de l’Etat risquent fort de continuer à baisser.

Quant aux principaux chantiers, ils concernent l’Aménagement Urbain pour 2,76 M€ dont 1,6 M€ pour les travaux de voirie et les études de requalification des places Bilange et Roosevelt.
Les Monuments Historiques pour 2,25 M€, dont 1,3 M€ de subventions de l’Etat et la Région.
La convention, que je veux qualifier de bonne et d’équilibrée, pour un montant de 6,3 M€ sur 3 ans négociée par Sophie ANGUENOT et signée avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles et les services de la Région des Pays de la Loire nous engagent jusqu’en 2020 avec, pour cette année, des travaux
sur les remparts du château, la chapelle Notre-Dame-des-Ardilliers, et la mise hors d’eau de la Sénatorie et  de la Visitation.

Les secteurs Sports, Education, Enfance, Jeunesse pour 1,33 M€ avec la dernière phase de réaménagement du gymnase Jean Chacun et la fin des travaux de l’école des Hautes Vignes à St-Hilaire-St-Florent et celle du Dolmen à Bagneux.
Nous poursuivrons, Monsieur le Président du Conseil Départemental, nos réflexions sur le projet de cuisine centrale voire d’une cité scolaire sur le site du Collègue Pierre Mendès France au Chemin-Vert.

La Gestion Patrimoniale pour 660 000 € avec des travaux d’accessibilité, d’aménagement et d’optimisation énergétique de nos bâtiments publics.
A ce propos, nous projetons la construction d’une Centrale photovoltaïque en lien avec le Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine et en relation avec le Syndicat Intercommunal d’Energie du Maine et Loire (SIEML)

Le Stationnement et la Sécurité Civile, pour 600 000 €.
La nouvelle réglementation relative au stationnement payant qui entrera en vigueur au 1er janvier 2018 va nous amener à revoir à nouveau nos modalités de stationnement.
Et pour les quais, Madame la Préfète, lors d’une réunion avec M. le Sous-Préfet, nos positions se sont rapprochées et devraient se traduire par des travaux de sécurisation pour les espaces concernés par la convention de superposition.

Quant à la sécurité civile, cela concerne les confortements et les soutènements de cavités et de coteaux.
Mais aussi, les moyens de sécurisation pérennes aux abords des écoles, dont nous attendons l’intervention de l’Etat dans le cadre du fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance.

Mais si les chantiers permettent de soutenir l’activité économique, nous devrons aussi accompagner, par la formation, les demandeurs d’emplois et les jeunes. Avec la Garantie Jeunes qui se généralise, ce sont 50 jeunes gens qui en bénéficient déjà en saumurois.
Une centaine supplémentaire les rejoindra pour être accompagnés vers le monde du travail. Vous savez, Monsieur le Sous-préfet, pouvoir compter sur l’équipe de la Mission Locale.
Nous aurons besoin de la mobilisation des entreprises comme des administrations pour des stages d’immersion et d’insertion par l’économie.

Pour terminer mon propos sur une note plus festive, nous retrouverons en 2017, l’Anjou Vélo Vintage avec l’Agglomération, le Carrousel de Saumur avec les Ecoles Militaires et l’Ecole Nationale d’Equitation, les concours complets d’équitation avec le Comité Equestre, le Saumurbantrail avec le club d’athlétisme du Pays Saumurois, la randonnée Vins et Champignons avec le club des cyclotouristes saumurois, les Grandes Tablées avec les producteurs de Saumur Champigny, les journées nationales du Livre et du Vin sans oublier les rencontres et tournois sportifs et les nombreuses animations offertes tout au long de l’année.

Deux nouveautés, le Marathon de la Loire avec la Société LEO et une étape du Tour de l’Avenir au mois d’août.

Enfin et pour conclure, je crois comme l’affirme Albert Camus que « la vraie générosité envers l’avenir, consiste à tout donner au présent », alors, ensemble, faisons de cette année 2017, une année généreuse pour retrouver sérénité et enthousiasme et contribuer avec optimisme et confiance à un monde plus juste, plus harmonieux et plus solidaire.

Bonne et heureuse année à toutes et tous. »