Share Button

Du 20 au 27 juin 2017, l’Unafam organise la quatrième édition de Psycyclette. Psycyclette, c’est un Tour de France de 2000 km contre les idées reçues et un défi audacieux : traverser la France à vélo en faisant participer des personnes vivant avec des troubles psychiques, des soignants, des bénévoles de l’Unafam et des cyclotouristes avertis. Plus de 200 «psycyclistes» iront à la rencontre des habitants de chaque ville traversée, dont Saumur, afin de parler de leur initiative et de briser les tabous sur les maladies psychiques. 

Pour cette édition 2017, Psycyclette prendra le départ le 20 juin à 9h30 à Versailles. Quatre équipes franchiront la ligne d’arrivée dans une ville de province : Angers, Caen, Gap et Toulouse. Au fil de ces quatre parcours, différentes manifestations sont organisées dans 22 villes-étapes où l’Unafam est implantée :

VERSAILLES-ANGERS (20-24 JUIN)
Versailles, Chartres, Mamers, Sablé-sur-Sarthe, Ancenis, Angers
VERSAILLES-CAEN (20-23 JUIN)
Versailles, Ivry-la-Bataille, Beaumont-le-Roger, Lisieux, Caen
VERSAILLES-GAP (20-24 JUIN)
Versailles, Etampes, Saint-Rémy, Lyon, Valence, Gap
VERSAILLES-TOULOUSE (20-27 JUIN)
Versailles, Etampes, Vendôme, Saumur, Fontenay-le-Comte, Royan, Libourne, Villeneuve-sur-Lot, Toulouse

Saumur sera l’une des  22 villes-étapes de ce Tour de France. Partis de Vendôme dans le Loir-et-Cher tôt dans la matinée et après avoir parcouru plus de 130 kilomètres, les psycyclistes fouleront le bitume de Saumur le jeudi 22 juin en fin d’après-midi. Ceux qui souhaitent les accompagner sur les derniers kilomètres pourront rejoindre le peloton à 17h15, avec vélo et casque, au 274 avenue des Fusillés et terminer l’étape en gagnant l’hôtel de ville. Un accueil festif est prévu dans la cour d’honneur de la mairie à 17h45. L’équipe repartira le lendemain dès 8h30 avec l’objectif d’atteindre Fontenay-le-Comte, en Vendée (128 km).

 


PSYCYCLETTE : UN RALLYE-VÉLO POUR DÉSTIGMATISER LES MALADIES PSYCHIQUES

Pour la première fois en 2014, l’Unafam lançait Psycyclette, une formidable aventure humaine pour faire changer le regard posé sur les personnes en situation de handicap psychique. Un défi audacieux a été relevé : rallier Toulouse aux portes de Paris (Alfortville) à bicyclette, en faisant participer des personnes vivant avec des troubles psychiques. Plus de 800 km parcourus et un même constat : les côtes sont difficiles pour tout le monde, qu’on soit malade ou pas !
En 2015, le Nord de la France a rejoint l’aventure avec un deuxième parcours au départ d’Abbeville. Les deux équipes ont été accueillies à Paris au Jardin du Luxembourg (Sénat) par Monsieur Gérard Larcher, Président du Sénat. En 2016, les « psycyclistes » se sont lancé un nouveau défi avec 4 parcours : 2000 km, avec à nouveau une arrivée au Jardin du Luxembourg (Sénat).

Informer le grand public sur la santé mentale
L’arrivée des « psycyclistes » dans les villes-étapes est l’occasion d’informer et d’échanger sur la santé mentale, la lutte contre la stigmatisation, l’accompagnement des personnes vivant avec des troubles psychiques et leur prise en compte en tant que citoyens à part entière par la société. « Ce qui nous a encouragés à renouveler l’expérience, c’est la réussite des trois premières années, et de constater à l’arrivée combien la notion d’équipe est importante. On ne sait plus qui est malade, soignant, aidant… La déstigmatisation, on ne peut pas la faire que par des affiches, par des slogans. Ce qui permet de mieux déstigmatiser, c’est la rencontre avec les personnes. » Béatrice Borrel, Présidente de l’Unafam.

Une aventure fraternelle pour briser les tabous sur les maladies psychiques
Psycyclette permet aux malades de se « rétablir » à travers le sport, se sentir valorisés, s’entraider et faire partie d’un groupe où la solidarité est partout. Psycyclette, c’est aussi une belle histoire où personnes vivant avec des troubles psychiques, proches, soignants, sympathisants et passionnés de cyclotourisme se retrouvent sur un pied d’égalité autour d’un objectif qui leur permet de partager leurs efforts et d’échanger avec les autres. Une occasion de se rassembler et de relier les valeurs sportives à un projet collectif bâti autour de la déstigmatisation des maladies psychiques et des personnes qui vivent avec dont chacun ressort grandi. « J’ai la certitude que Psycyclette est avant tout une aventure hors du commun en laquelle je crois. Parce que tous ces gens qui participent à Psycyclette ont de l’espoir pour un proche qui est malade, ou pour eux-mêmes, qui ont eu des problèmes psychiques dans la vie et qui continuent à en avoir pour certains. » Adrien, participant depuis 2014 « C’est une très belle aventure. Les malades en profitent et nous aussi parce que nous vivons des choses très fortes avec eux. » Philippe, participant depuis 2015


Il possible de participer en aidant au financement des frais d’hébergement des « psycyclistes » sur la page de financement participatif Psycyclette 2017. Chaque don bénéficie d’une déduction fiscale à hauteur de 66% pour les particuliers (60% pour les personnes morales).


Pour en savoir plus : www.unafam.org

Voir la vidéo du Tour de France “Psycyclette” 2016

Suivez le Tour de France Psycyclette 2017 sur Facebook