Share Button

Chaque année, au mois de novembre, la Ville de Saumur célèbre les enfants à l’occasion de La Journée Internationale des Droits de l’enfant. Dotée depuis 2004 du titre “Ville amie des enfants”, la Ville de Saumur lance un ensemble de temps forts du 21 au 30 novembre.

Cette semaine a pour objectif de favoriser, avec la participation des enfants, une meilleure connaissance de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.C’est aussi l’occasion de rappeler que malgré les grands progrès réalisés depuis la signature de la CIDE en 1989,  de nombreux enfants voient encore leurs droits bafoués chaque jour dans le monde.

 

 nouveau-ville-amie-des-enfants-pt-rvb1A Saumur, l’édition 2016 des « droits de l’enfant » sera marquée par le renouvellement de la charte  «  Ville Amie des enfants »
En effet, la Municipalité, attachée aux valeurs de « Ville Amie des Enfants » a souhaité le réengagement du territoire dans cette démarche pour la période 2014-2020. Titre qui lui a été ré-attribué en février 2016 puis voté à l’unanimité au conseil municipal du mois d’avril.
La charte sera officiellement signée par Mr Le Maire et les représentants d’UNICEF France le 30 novembre.

 

Une  semaine sur le thème des enfants en danger :
L’UNICEF France a proposé décliner des actions autour des enfants en danger (les catastrophes naturelles–les enfants soldats- les enfants migrants).

paix-enfantsA Saumur, tout au long de mois de novembre, dans le cadre Activités Éducatives Périscolaires, les enfants ont été sensibilisés à ce thème grâce à l’intervention de l’association « Solidaires d’Éducation » autour de contes et d’images et par l’utilisation de ressources pédagogiques proposées par l’UNICEF.

Les 29 et 30 novembre, une exposition/sculpture « SUR LA ROUTE » sera installée au centre Jacques Percereau.
Les enfants seront accueillis par l’association Graine de citoyen et l’artiste Cécile de la MONNERAYE pour un temps d’information et d’échange.
Cette exposition regroupe un ensemble de sculptures mettant en scène des enfants qui avancent, seuls, dans différentes postures. Pourquoi sont-ils seuls? où vont-ils? qu’essaient-ils de fuir?
Autant de questions qui vont permettre aux collégiens de Pierre Mendès France, aux enfants des accueils de loisirs, aux élus du Conseil Municipal des Enfants … de réagir et de s’interroger sur leurs droits.

En parallèle, le mercredi 30 novembre, un café citoyen sur le thème de la solidarité sera organisé par le centre Jacques Percereau.