Share Button

liberation 3“La première cérémonie officielle de la libération de Saumur a lieu le 1er septembre. Elle est d’abord militaire et se tient à la gendarmerie. Puis, un peu plus tard, les hommes des Forces Françaises de l’Intérieur, menés par le Commandant de Razilly, arrivent à l’Hôtel de Ville où ils sont acclamés par la foule. Ils sont ensuite accueillis par le sous-préfet, Trémeaud, l’ancien maire, Narcisse Clochard, le nouveau maire, Robert Amy, révoqué en 1940 par le gouvernement de Vichy, et le Capitaine de Gendarmerie Viala. La foule est massée sur les quais. Le commissaire régional de la République, Michel Debré, honore la ville de sa présence. Saumur est pavoisée. Le soir, la population danse au son de la musique. Les festivités continueront les premiers jours de septembre”. (Source Archives municipales). Lire aussi ce post.

liberation70 ans plus tard, le 30, jour officiel de la libération de Saumur, Jean-Michel Marchand, le maire, a présidé la commémoration dans la cour d’honneur de l’hôtel de ville, en présence des autorités civiles et militaires, des associations patriotiques, des portes drapeaux et de la garde d’honneur des Écoles militaires. “La liesse du 30 août 1944, nous voulons aujourd’hui encore la partager au nom des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, socle de notre démocratie et d’un choix de société et de civilisation qui nous réunit dans un idéal commun.

Notre devoir de mémoire s’accompagne d’une obligation de vigilance pour continuer à dénoncer et à lutter contre toute idéologie totalitaire, raciale et xénophobe et à œuvrer pour plus de solidarité, plus de justice et pour un monde de liberté et de paix”, a conclu le maire dans son discours.