Share Button

Le Conseil municipal vient d’approuver l’avenant n°5 du Projet de rénovation urbaine.

pru loSigné en 2008 pour une durée de cinq ans, le Plan de rénovation urbaine (PRU) est en cours d’achèvement. Suite à divers réajustements, une économie de 2 749 700 € a pu être faite. Sur proposition de la ville de Saumur et de Saumur Habitat, l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) a accepté de redéployer la totalité de cette enveloppe sur de nouvelles opérations à destination du quartier prioritaire du Chemin-Vert.

Des trois quartiers concernés par le PRU (*), celui du Chemin-Vert est certainement celui qui a connu la plus grande transformation depuis sa mise en œuvre. Des opérations importantes de déconstruction (404 logements) et de reconstruction, de réhabilitation, de rénovation et de création d’équipements ainsi qu’un grand nombre d’aménagements d’espaces publics ont été effectués sur tout le quartier, lui donnant une nouvelle physionomie et une nouvelle dynamique. Ces crédits non consommés vont permettre de poursuivre la transformation du quartier sur quatre axes. “D’autres interventions auront lieu sur les Hauts-Quartiers au niveau des immmeubles des Hauts-Moulins et Jean-de-la-Brette dans le cadre du Plan stratégique du patrimoine, quant à la Croix-Verte, une réflexion doit être engagée pour un projet de quartier plus ambitieux”, a déclaré Charles-Henri Jamin, adjoint en charge de l’habitat, du logement et de l’urbanisme.

32 logements en accession à prix maîtrisés

Afin d’aider les revenus modestes à accéder à la propriété, 77 logements avaient été prévus. Compte tenu de la situation locale du marché de l’habitat, ce programme est revu à la baisse. 32 logements seront réalisés. Sur la pointe Fricotelle 17 logements (du T4 au T5) seront proposés par les Castors angevins. Sur le site de démolitions Lopofa-Bonnevay, se sont 15 logements (du T3 au T5) qu’Anjou Atlantique Accession proposera. “C’est la première fois que des programmes en accession maîtrisée sont fait à Saumur, alors que les Pays-de-Loire sont à la pointe de ce type de projet.”

Plusieurs requalifications des espaces publics

La création d’une nouvelle entrée du quartier, à partir du boulevard de la Marne, a diminué la circulation rue Robert-Amy dans la portion entre giratoire de la piscine du Thouet et de la rue du Chemin-Vert. Des aménagements sont donc nécessaires en améliorant la lisibilité du carrefour Robert-Amy/Chemin-Vert et en confortant les liaisons douces avec le Pôle Balzac.

Afin d’accompagner la démolition des immeubles Manivelle et Lopofa-Bonnevay, les rues du Chemin-Vert et Georges-Cormier seront requalifiées. Ce projet sera financé par la Région et le Département.

Des jardins partagés, conçus, construits, cultivés et gérés par les habitants du quartier, seront créés. Ils contribueront au renforcement du lien social et la production être une ressource supplémentaire.

Réhabilitation du Centre social et culturel Jacques-Percereau

PRECEREAUVétuste, le bâtiment du Centre social Jacques-Percereau l’apparaîtra encore plus avec les transformations du quartier et les constructions neuves qui l’entourent : Pré-Pinguet, Maison de l’enfance, Pôle emploi… Il manque aussi de visibilité. L’équipement va être réhabilité et repensé.

Programme de démolitions

PARMENTIERLe nombre de logements vacants de longue date sur le parc locatif social du Chemin-Vert est important. Le patrimoine HLM ne correspond plus à l’attente des locataires et  certaines constructions sont de faible qualité, le coût de la réhabilitation en serait prohibitif. C’est pour ces raisons que l’immeuble Parmentier (50 appartements dont 34 vacants) et que les tours dites “bleues” des 1055, 1089  et 1209 (110 logements dont 44 vacants) rue du Chemin-Vert seront démolis.

Compte tenu de la centaine de logements vacants dans la quartier et de l’évolution démographique actuelle, il n’est pas nécessaire de reconstruire 160 logements. Les terrains libérés permettront de poursuive le projet urbain à plus long terme. En attendant, cette réserve foncière sera paysagée.

“Nous avons rencontré hier les 69 familles concernées. Elles seront toutes accompagnées par une cellule de relogement.” La démolition de Parmentier devrait débuter fin 2014 pour s’achever en 2016, quant aux Tours bleues, début fin 2015 pour finir en 2017.

Le Conseil municipal se poursuit, retrouvez les principales délibérations sur My Saumur, dès la fin de la séance.

(*) Chemin-Vert, Hauts-Quartiers et Croix-Verte.