Share Button

 

 

Derrière ce slogan, se cache une action phare de la ville,  plus précisément du CCAS (Centre communal d’Action Sociale), visant à lutter contre la précarité énergétique. Destinée aux Saumurois les plus fragiles, cette opération a déjà bénéficié à une vingtaine de ménages entre 2012 et 2013. Le CCAS poursuit son engagement en mettant en œuvre le deuxième volet de l’action.

precarite energetique 

Rappel de l’opération

L’action menée par le CCAS s’adresse à des ménages locataires ou des propriétaires occupants. 

Elle a pour objectif de participer à la réduction du coût de la consommation énergétique des ménages les plus vulnérables en permettant une meilleure maîtrise de leur consommation énergétique.

Pour cela,  deux leviers d’intervention sont utilisés :

– la sensibilisation aux usages et aux comportements adaptés

– la réalisation de menus travaux dans les logements concernés.

 

L’action se poursuit jusqu’en avril 2014 avec un mode opératoire identique mis à part l’identification des bénéficiaires qui se fait par le biais d’une cartographie réalisée par Gaz de France. Celle-ci permet de repérer des zones géographiques où sont situés les logements énergivores.

Le croisement de cette cartographie avec le fichier des ménages exonérés de taxe d’habitation permettra d’identifier les ménages souffrant potentiellement de précarité énergétique et d’intervenir directement auprès d’eux.

 

La mise en œuvre sur le terrain

La mise en œuvre sur le terrain a nécessité d’une part le recrutement ou le détachement de personnel, d’autre part la formation de ces agents afin de les préparer à aller à la rencontre du public identifié.

Cinq éco médiateurs ont ainsi été formées :

les eco mediateurs     Marie-Laure veau

Anne Lebreton, Dominique Castagna, Nicolas Hilaire, Annabelle Morgat et Marie-Laure VEAU  (photo jointe).

Ils se rendront directement dans les foyers qui auront  préalablement été avertis par courrier de leur visite. 

Chaque éco médiateur sera porteur d’un badge et d’une veste aux couleurs de la collectivité permettant de clairement les identifier.

L’action débutera début octobre jusqu’en mars 2014.