Share Button

 

DSC_4080Hier soir, les Saumurois sont venus en nombre (plus d’un millier de personnes) assister à la cérémonie des vœux de la Ville.

 

 

 

 

 

 

 

Le choix de l’Espace Événementiel du Breil s’est avéré judicieux au regard du nombre de spectateurs venu assister aux voeux de la Ville.. Débutée par les délicates notes improvisées du piano de Dominique Mottas et conclue par les lasers des Laser Fighters, la soirée a été ponctuée par un lip dub réalisé et interprété par les agents de la Ville, d’un rétrospective des réalisations 2013, d’un voyage dans le temps et de nos jours et du traditionnel discours du maire, à lire ci-dessous.

Voir les vidéos ici

DSC_4039 DSC_4061

 

 

 

 

 

 

 

p

Vœux du Maire de Saumur

 “Merci d’être venus en si grand nombre à cette traditionnelle cérémonie des vœux, la dernière de ce mandat. Vous étiez déjà très nombreux l’année dernière, à la salle Beaurepaire, où les critères de sécurité étaient sans doute un peu dépassés (M. le sous préfet, n’écoutez pas).

 

Aussi, nous vous avons conviés cette année dans ce nouvel Espace évènementiel du Breil, pour y être plus à l’aise, parfaitement dans les clous au point de vue sécurité, et aussi pour vous permettre de le découvrir si vous n’y étiez pas encore venus.

 

J’en profite pour complimenter en votre nom les services techniques de la Ville, et notamment les agents des services espaces verts et fêtes et cérémonies, pour la superbe décoration de ce hall.

 

 

Cette nouvelle tribune de près de 1000 places a été installée par la SEM Saumur Evènementiel, pas spécialement pour cette cérémonie des vœux, je vous rassure, mais pour accueillir des spectacles grand public qui nécessitent une jauge plus importante que la salle Beaurepaire ou que celle du futur Pôle culturel. Ce sera d’ailleurs le cas dès samedi prochain avec le super spectacle du Cirque National de Chine proposé par Silvio Pacitto et la Communauté d’Agglomération.

 

 

=====

 

 

Vous venez de découvrir quelques images du Saumur de jadis, des images attendrissantes de ce que voyaient et vivaient nos arrière grands parents. Images pourtant très reconnaissables, et finalement pas si éloignées. Et puis, quelques belles vues du Saumur d’aujourd’hui et de quelques évènements qui ont marqué l’année 2013. Et surtout, un panorama rapide et rythmé des quelques 60 métiers exercés par les agents de la Ville, au service des Saumurois que nous sommes tous.

 

 

Merci à Dominique Mottas, artiste musicien et professeur à l’école de musique du Saumurois, de ces portraits musicaux qu’il sait mieux que nul autre dresser avec charme, délicatesse et perspicacité.

 

 

========

 

 

La loi interdit aux Collectivités de mener en période pré-électorale des campagnes de promotion publicitaire de leurs réalisations ou de leur gestion.

 

Néanmoins, le maire peut continuer à informer ses administrés de ce qui se passe dans la Ville, et évidemment leur souhaiter aussi une bonne année, sans en faire un moyen de promotion de son action. Je respecterai donc la règle, et m’abstiendrai de vous présenter ce soir un bilan de l’activité de mon mandat, encore moins de ce qui ressemblerait à des projets futurs.

 

 

Une soirée des vœux est par nature festive et joyeuse, mais cela ne doit pas nous faire oublier les êtres chers disparus l’an dernier.

 

Ensemble, ayons une pensée pour tous ceux qui sont partis, et aussi pour ceux qui souffrent, les malades, les très âgés, les isolés, les sans emploi.

 

Pensons aux soldats français qui accomplissent leur devoir au péril de leur vie sur des terres inhospitalières.

 

Pensons à ceux qui n’ont pas vu naître l’année 2014, morts pour le service et l’honneur de la France.

 

Pensons aux otages victimes d’un fanatisme aveugle ou manipulé.

 

Pensons à toutes les victimes de la barbarie humaine. Faisons ensemble, comme chaque année, des vœux pour que ça cesse. Et efforçons nous d’y croire !

 

 

Accordons-nous un instant de recueillement à la mémoire de quelques personnalités saumuroises disparues en 2013 :

 

  • Claude Brunel, architecte, père de Patrick,

  • Charles Martineau, père de François, petit-fils du fondateur de l’entreprise du même nom,

  • Isabelle Berton, brillante avocate disparue trop jeune,

  • Marie-Claire Girault, ancienne conseillère municipale,

  • et Jean-Paul Hugot, décédé accidentellement le 14 juillet. Ancien sénateur, ancien conseiller général et régional, ancien député européen et ancien maire de Saumur pendant 3 mandats, de 1983 à 2001, Jean-Paul a marqué Saumur de son empreinte et de sa riche personnalité.

 

========

 

Et depuis fin décembre, nous déplorons une autre disparition: celle du Réveil Saumurois, la batterie fanfare bien connue de tous, qui allait fêter ses 70 ans, et qui ne viendra plus réveiller les élus et le sous préfet au petit matin de chaque 1er janvier.

 

 

=======

 

 

Jetons un coup d’œil à l’évolution démographique de Saumur :

 

– 90 mariages contre 79 en 2012

 

– 304 naissances contre 250 (je vous avais souhaité l’an dernier de faire des enfants : j’ai été entendu – bravo ! continuez, ne regardez plus la télé).

 

– 322 décès contre 350

 

Le solde naturel est donc redevenu positif, et nous ne pouvons que nous en réjouir.

 

D’après l’INSEE, la population totale de Saumur serait de 28.558 habitants, dont 1.465 de population dite comptée à part, soit une population dite municipale de 27.093 personnes. C’est ce chiffre qui sert de référence administrative au 1er janvier 2014, bien qu’il corresponde au calcul fait par l’INSEE pour l’année 2011, c’est-à-dire il y a 3 ans.

 

Toujours d’après l’INSEE, Saumur aurait perdu 1.560 habitants depuis 2006.

 

Relativisons les choses : ces Saumurois ne sont pas partis bien loin, puisque dans le même temps, les 10 communes immédiatement voisines (Verrie, Rou-Marson, Distré, Varrains, Chacé, Souzay-Champigny, Villebernier, Allonnes, Vivy et St Martin de la Place) en ont gagné 1.180. Certes, le solde démographique des 5 années 2006 à 2011 pour Saumur et sa première couronne reste déficitaire, mais seulement de 380 habitants en 5 ans, une érosion certes, mais de moins de 0,2% en moyenne par an.

 

 

Mes chers collègues maires des communes voisines, ne pensez pas que je cherche à accaparer vos habitants, mais constatons que nombre d’entre eux travaillent à Saumur, viennent régulièrement y faire leurs achats et contribuent ainsi à l’économie saumuroise.

 

 

========

 

 

Le conseil municipal des jeunes a terminé son mandat, et en a rendu compte le 6 novembre 2013. Il devra être renouvelé en 2014, et je tiens à rendre hommage à ces jeunes collégiens et collégiennes qui ont donné de leur temps et fait oeuvre d’imagination. Ils ne pouvaient pas être tous et toutes présents ce soir, mais quelques uns sont là, et j’appelle à venir sur l’estrade Timothée, Charlotte et Barbara, et vous remercie de les applaudir.

 

 

========

 

 

L’année 2013 a enregistré notre jumelage avec la ville de Formigine. Rappelez-vous le succès remporté ici même, pendant la foire exposition de septembre, par la délégation de nos amis italiens et leurs spécialités gastronomiques, en présence du maire M. Franco Richeldi.

 

Sans oublier l’accueil somptueux qu’ils nous ont réservé quelques jours plus tard, pour la signature à Formigine de la charte de jumelage.

 

Nous avons gagné de nouveaux amis européens, qui s’ajoutent à nos partenaires allemands de Verden et Havelberg, anglais de Warwick, sans oublier ceux hongrois de Vesprem, américains de Asheville, et maliens de Sansanding.

 

=========

 

 

Je ne peux pas ne pas dire un mot du chantier du théâtre.

 

Vous le savez, c’est un édifice communautaire et sa transformation en Pôle culturel et artistique du Saumurois est l’affaire de l’Agglo. Mais sa situation fait qu’il est et restera au cœur de Saumur.

 

Je sais que les Saumurois s’interrogent, que des rumeurs courent : que se passe-t-il ? le chantier est-il arrêté ?

 

Je vous rassure, les travaux se poursuivent à l’intérieur : maçonnerie, étanchéité, menuiserie, plâtrerie, peinture, sanitaires, rénovation de la salle à l’italienne, câblages électriques et informatiques, insonorisation, chauffage, conditionnement d’air, nouvelles installations de scénographie et de sonorisation, etc… j’en oublie.

 

Le problème est venu de la couverture. La vie des entreprises est parfois houleuse, et c’est le cas de celle qui avait obtenu le marché de la toiture : mise en liquidation judiciaire, elle a cessé son activité quelques jours avant Noël.

 

Heureusement, il y a un repreneur qualifié, avec lequel nous sommes en négociation pour que les travaux puissent reprendre, dans un cadre juridique et administratif conforme aux règles des marchés publics, afin que le dôme soit couvert rapidement.

 

Nous avons d’ailleurs le même problème avec la toiture de l’église St Pierre, actuellement découverte, et pour laquelle la Ville va devoir relancer une consultation.

 

 

=========

 

Il est des dossiers qui aboutissent d’autant mieux que les élus de tous bords s’y mettent ensemble : c’est le cas du Tribunal de Grande Instance. Cette juridiction avait disparu de l’horizon saumurois depuis 3 ans. Mais grâce à l’opiniâtreté des élus saumurois, de droite comme de gauche, celle des avocats, et aussi, disons-le, grâce à un concours de circonstance du côté de Tulle dont nous avons su profiter, la ministre de la Justice a décidé de rouvrir un TGI à Saumur avec effet au 1er septembre 2014, le temps de réaménager le palais de justice et de recruter les magistrats, les greffiers et les fonctionnaires nécessaires. Saumur va ainsi retrouver un service public de plein exercice, et nous ne pouvons que nous en réjouir.

 

 

========

 

 

Chers amis, en cette fin de mandat, j’ai grand plaisir à rendre hommage à tous ceux et à toutes celles qui font de Saumur ce qu’elle est, une ville superbe, attractive et bien plus dynamique que certains esprits chagrins le répandent à tort.

 

 

Et tout d’abord, je salue les agents économiques, ceux qui tous les jours sont confrontés à la rudesse de la concurrence, ceux qui savent ce que c’est que le risque, les entrepreneurs, les artisans, les commerçants, les industriels, les agriculteurs, les vignerons, les hôteliers, les restaurateurs. On ne le dit jamais assez : il y a en Saumurois de très belles entreprises.

 

 

Je salue avec respect les fonctionnaires des services de l’Etat, les officiers en charge des écoles militaires de Saumur, les enseignants des établissements publics et privés, les médecins et praticiens de santé, les infirmières libérales et hospitalières, les personnels du Pôle de santé du Saumurois, les personnels des Etablissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes, des maisons de retraite et du foyer logement.

 

 

Je salue avec gratitude les services de la sécurité civile, les sapeurs pompiers professionnels et volontaires du CSP de Saumur, les forces de police et de gendarmerie.

 

 

Je salue avec reconnaissance les responsables des nombreuses associations saumuroises qui, avec leurs indispensables bénévoles, font au quotidien un travail formidable pour créer et entretenir de la convivialité et du lien social. Entre les générations, entre les couches sociales, et ce à tous niveaux : éducation, soutien scolaire, aide à la personne, loisirs artistiques et culturels, festivités, musique, spectacles d’été, santé, activités sportives, pratique de l’équitation, compétitions équestres, secours alimentaire, insertion par le travail, aide à la mobilité, etc…

 

 

Je remercie les Saumurois qui embellissent la Ville en fleurissant leurs jardins et leurs balcons.

 

 

Je remercie nos partenaires institutionnels : l’Etat, la DRAC, la Région des PDL, le CG de M&L, le Pays Saumurois, et nos partenaires financiers : l’ANRU, la Caisse des Dépôts et Consignations, la Caisse d’Epargne, le Crédit Agricole, fidèles partenaires qui au long de ce mandat nous ont apporté leur précieux concours, indispensable à la réalisation des grands projets que nous avons engagés.

 

 

Je remercie notre bailleur social, Saumur Habitat, pour l’effort considérable de reconstruction, de réhabilitation et de modernisation de notre parc de logements sociaux, vital pour une part importante de la population saumuroise.

 

 

Je remercie tous les directeurs, chefs de service et agents de la Ville, du CCAS, de l’Ecole de musique pour le travail effectué.

 

Administratifs, techniciens, agents de voirie, des espaces verts, des services techniques, éducateurs, agents des écoles, des crèches, des maisons de retraite, chacun et chacune à sa place, mais tous avec la volonté de servir l’intérêt général de Saumur et des Saumurois. Ils font leur boulot, me direz-vous.

 

C’est vrai, ils font leur boulot, rien que leur boulot, mais tout leur boulot. Et je vous l’assure, ils le font bien, très bien, avec conviction et un vrai sens de l’intérêt collectif. Merci de les applaudir !

 

Enfin, je remercie tous les élus du Conseil Municipal, en particulier mes adjointes et adjoints, les maires délégués, les conseillers délégués, pour le travail accompli pendant ces 6 ans de mandat. On ne le sait pas assez, plus de 80% des délibérations du Conseil sont votées à l’unanimité. Certes, avec les élus de la minorité, on s’est parfois disputé, sur des visions politiques différentes, sur les orientations budgétaires, il est même arrivé que le ton monte un peu, mais respect et courtoisie sont restés la règle.

 

 

Mes chers collègues, quoi que l’avenir nous réserve, je garderai un excellent souvenir de nos relations, et j’espère qu’il en sera de même pour vous.

 

 

Il m’arrive souvent de le dire, être maire de Saumur n’est pas seulement un honneur, c’est aussi une chance, une grande chance.

 

La chance de piloter la 3ème ville du département. Une ville magnifique, riche non pas tant d’argent que de son patrimoine exceptionnel, de son histoire, de la beauté de ses paysages, de la qualité de ses vins, de son excellence équestre, de sa douceur de vivre, de sa culture ligérienne profondément enracinée en chacun de nous.

 

Tous, je tiens à vous remercier de m’avoir donné cette chance, de m’avoir permis d’exercer cette mission passionnante. Quoi qu’il arrive dans deux mois et demi, je vous serai éternellement reconnaissant de m’avoir accordé votre confiance au long des six années qui vont bientôt se terminer.

 

 

De tout cœur, et avec l’ensemble des élus municipaux, je vous présente nos vœux les plus sincères pour cette nouvelle année. Que 2014 vous garde tous en bonne santé. Qu’elle vous permette de réaliser vos projets les plus chers. Qu’elle vous permette de vivre des instants de bonheur avec ceux que vous aimez. Ce sont des instants rares, qu’il faut savoir partager et conserver au plus profond de son cœur. Bref, je vous souhaite d’être heureux.

 

Bonne année à tous, mais la soirée n’est pas finie, place au spectacle des Laser Fighters”.

 

Et à tout à l’heure, au buffet.