Share Button

DSC_9035Le 30 août 1944, Saumur est libéré de l’occupation allemande. Robert Amy, le maire révoqué par le préfet le 5 octobre 1940, revient à l’hôtel de ville et fait, devant le porche, une déclaration devant les Saumurois en liesse. Depuis, chaque 30 août, le maire ou son représentant, préside la commémoration de cet événement marquant de l’histoire de la Ville.

Vendredi, c’est Françoise Damas, troisième adjointe, qui représentait le maire. “Le 30 août 1944, notre cité entrait progressivement dans sa libération. Elle était enfin débarrassée d’une étreinte mortelle et d’un régime de collaboration qu’elle n’avait pas choisi. Pour certains, il y a déjà longtemps. Pour nous qui savons dans quel désarroi nos compatriotes de cette époque ont survécu, où les malheurs se succédaient, sans espoir d’amélioration de leur vie quotidienne, cette période de privation et d’humiliation doit demeurer très présente dans nos mémoires. En libérant Saumur de cet enfer de torture et de contraintes après tant d’années de souffrance, les combattants, les résistants, sont entrés dans la lumière. Ils ont rendu à nos compatriotes le premier de leur droit la Liberté de vivre et d’espérer, à déclaré l’élu et de conclure, Aujourd’hui encore, le souvenir de cette libération est intact. Il doit être transmis de génération en génération. C’est notre mission.”

DSC_9043