Share Button

Jusqu’au 14 février, le centre social et culturel Jacques Percereau accueille une exposition “souches et racines” de Jean-Loup Besson. Ce Saumurois, résidant dans le quartier des Violettes, est un poète et aussi un magicien. Avec légèreté, fantaisie et humour, non dénués d’une certaine mélancolie diffuse, il nous apprend à voir au-delà des apparences pour retrouver l’esprit d’émerveillement de l’enfance et une poésie intime et vraie.

« Un jour de 1995, je ressentis un vrai choc en rapportant des débris de la forêt dans lesquels je découvris tout à coup de petits personnages, des animaux, ces petits êtres me faisant penser à des farfadets. Je me mis  alors à chercher frénétiquement dans les bois toute forme évocatrice, humaine ou animale.
Ce fut comme si je prenais contact avec les génies de la forêt : chaque morceau de bois, chaque morceau d’écorce me  révélait des personnages, des scènes entières. En utilisant  une loupe,  ou deux en changeant la focale, je vis des gens attablés dans un cabaret, Woody Allen, mains dans les poches, avec ses lunettes et son col roulé, un monde prenait vie. Je puisai ensuite dans les richesses amassées et, à partir de souches, voulus construire une tour…c’est un bateau qui en sortit : les pièces s’emboîtaient toutes seules, il suffisait d’amener une souche là où « elle le décidait .
Nous voyons aujourd’hui ces bateaux sans âge dont l’aspect rouillé provient du sable rouge collé pour consolider l’ensemble. Bateaux-fantômes, bateaux des romans de notre enfance, des films d’aventures, ils nous font rêver et nous succombons à leur puissant charme poétique. »

L’exposition est gratuite et visible aux jours et horaires d’ouverture du Centre social et culturel, le lundi de 13h30 à 17h30 et du mardi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h30.