Share Button

Donner l’envie et le plaisir aux enfants de communiquer voici le leitmotive du programme national « Parler Bambin » pour lequel Saumur a signé, fin 2016, une convention de partenariat avec l’Agence nouvelle des solidarités active*.

Depuis 2008, l’expérimentation de ce programme dans les structures d’accueil des jeunes enfants, a permis de démontrer que le développement langagier des tout-petits permet de réduire les risques d’échec scolaire et favorise l’égalité des chances dès la petite enfance. A Saumur, ce dispositif s’échelonne sur 4 ans. Ainsi les établissements Chauvet, Maison de l’enfance et Reine de Sicile intégreront tour à tour le dispositif et participeront au programme de recherche nationale jusqu’en 2020.

Confiance et estime de soi
« Parler Bambin » est un dispositif national porté par l’Agence nouvelle des solidarités actives* qui vise à donner aux enfants l’envie et le plaisir de communiquer et apporte confiance et estime de soi. Ce programme pédagogique favorise le développement du langage chez les enfants de 3 à 36 mois. Il s’appuie sur des techniques de conversations et des postures professionnelles qui favorisent l’accompagnement de l’enfant dans le langage et apporte aux professionnels un nouveau regard et un enrichissement de leurs pratiques. Pour les familles, « Parler bambin » est un véritable levier de soutien à la parentalité, les parents sont associés aux méthodes et sensibilisés à l’importance de « discuter » avec leur enfant.

La méthode « Parler Bambin » retenue par les établissements Saumurois, s’articule autour de trois axes :
1- Le langage au quotidien : le langage au quotidien s’adresse à tous les enfants dès leur entrée à la crèche. Il s’agit de parler avec l’enfant et pas seulement parler à l’enfant.
2 – L’atelier langage : c’est avant tout un temps privilégié entre l’enfant et l’adulte autour d’une conversation, un moment ludique pour donner à l’enfant l’envie et l’occasion de s’exprimer.
3 – la coopération des familles : les parents sont les mieux placés pour développer le langage de leur enfant, il font donc les sensibiliser au plaisir de la conversation avec leur enfant.

Un programme de recherche associé
“Parler Bambin” c’est également un protocole de recherche national mené par le J-Pal (École d’économie de Paris) et le laboratoire Dynamique du langage (CNRS Lyon).
Pour garantir une évaluation rigoureuse, les crèches sont tirées au sort pour déterminer leur année d’entrée dans le dispositif « Parler Bambin ». Les établissements d’une même collectivité intègrent donc tour à tour le programme. La crèche Chauvet de Saumur est la première structure à intégrer « Parler Bambin », suivront ensuite la Maison de l’enfance et Reine de Sicile. Ce déploiement progressif permet d’étudier et comparer le développement des enfants.

Un atout pour les professionnels de la petite enfance
“Parler Bambin” développe l’individualisation de la relation avec l’enfant au sein du collectif et l’observation de chaque enfant.
Ce dispositif permet aux professionnels de terrain :
• d’avoir accès à une connaissance plus fine du développement du tout-petit ;
• de donner davantage de sens à leurs actions ;
• d’enrichir leurs pratiques professionnelles.
“Parler Bambin” s’appuie sur la formation et accompagnement des professionnels. Le programme de formation dure 6 mois. La pédagogie repose sur une approche progressive, avec une large partie de la formation consacrée à la pratique au sein des structures.

 

En participant au programme national “Parler Bambin”, les multi-accueils de la Ville de Saumur :

• bénéficient  d’un soutien méthodologique et de formations
• enrichissent le projet éducatif global,
• accèdent à un réseau national de praticiens “Parler Bambin”
• contribuent à un programme de recherche inédit en France.
La Ville de Saumur place, désormais, la qualité des interactions langagières au cœur de la pratique des professionnels de ses multi-accueils.

 

A savoir

Ce dispositif national est lauréat de l’appel à projet 2015 présidentiel « la France s’engage » et est soutenu par le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse, mis en œuvre par le ministère chargé de la Jeunesse.

*Agence nouvelle des solidarités actives est une association de loi 1901 dont la mission est d’accompagner des expérimentations sociales et des projets innovants de lutte contre les exclusions


Renseignements :

Service Petite Enfance – Parentalité
02 41 83 31 65