Share Button

milleLe Festival des 1001 Voix s’achèvera ce week-end avec Aïda. L’opéra de Giuseppe Verdi, présenté à Beaurepaire, s’inscrit complètement dans la philosophie du Festival. Ces deux représentations allient virtuoses et amateurs de qualité et de talent. Un chaleureux partenariat associant  l’Harmonie de Saumur, la chorale Contrepoint, l’ensemble vocal Palestrina, des solistes profes­sionnels et le soutien du Syndicat mixte de l’école Intercommunale de musique du Saumurois.

Le “pitch”

En novembre 1869, le vice-roi d’Egypte demande à Giuseppe Verdi de composer un hymne pour les fêtes d’inauguration du canal de Suez. D’abord refusé par le maestro qui n’avait pas l’habitude d’écrire des musiques de circonstances, il finit un an plus tard par accepter de peur que Richard Wagner ne récupère la commande, et crée l’opéra le plus spectaculaire de son œuvre.

Aïda, salle Beaurepaire, samedi à 20 h 30 et dimanche à 16 heures. Tarif de 5 € à 10 €. Réservations à la billeterie 8, rue Saint-Jean de 10 heures à 12 h 15 et de 13 h 45 à 18 heures et le samedi de 10 heures à 12 h 30. Il est aussi possible de prendre les billets sur place avant la représentation.