Share Button

loge de vigne 2Un peu de l’esprit saumurois réside désormais à Havelberg. Le 19 mai dernier, 4 agents de la Ville de Saumur se sont déplacés en Allemagne pendant presque trois semaines pour installer une loge de vigne. Celle-ci sera l’attraction du « Buda », la grande exposition sur le thème de l’horticulture qui se déroulera du 18 avril au 11 octobre 2015.

Tout a commencé en janvier. Une trentaine de jeunes du Lycée Sadi Carnot-Jean Bertin ont travaillé sur le projet avec les agents municipaux de la Ville de Saumur, dans le cadre de leur formation. Ils ont effectué des travaux de maçonnerie, de construction, de pose de la menuiserie et de la charpente. La loge de vigne a été entièrement montée à blanc par les élèves au service Bâtiments du Centre Technique Municipal.

loge de vigne1Le 19 mai, ce sont les agents de la Ville qui sont partis en Allemagne pour l’installation définitive. Julien Langer, tailleur de pierres, Jean-Claude Petit, Christian Rouillon, sous la direction de Didier Morisseau se sont lancés dans l’aventure sans connaître un mot d’allemand. La première journée à été difficile et riche en rebondissements. Après 19 heures de route, quelques embouteillages, les quatre employés des Services techniques de la Ville ont été reçus par la Maire d’Havelberg.

La première réunion de chantier a eu lieu directement sur le site, au milieu des jardins familiaux. « Pour communiquer, c’était assez difficile » explique Didier Morisseau, responsable bâtiment aux Services techniques. En effet, après le départ des bénévoles francophones, nos quatre compères ont été obligés de partir à la recherche des éléments de toitures qui avaient été entreposés sur un autre site.

Deux professeurs du lycée Sadi Carnot-Jean Bertin sont venus rejoindre les agents de la Ville sur le week-end de l’Ascension pour participer eux aussi aux travaux et finir la mise en place des tommette au sol.

loge de vigne 3Les journées ont été longues et surtout très chaudes. « Heureusement, les gens des jardins familiaux nous apportaient des glaces car il faisait plus de 35° » explique Didier Morisseau qui garde de ce voyage le souvenir d’une expérience très enrichissante sur le plan du management et de la vie en collectivité. Les agents, après avoir mis en place des pierres de plus de 40 kg, ont profité d’une journée de repos pour découvrir Berlin. Ils sont revenus à Saumur mercredi 4 juin, harassés mais heureux.

Lire aussi ce post.